Les Philippines

Un pays clé pour le Monde

Mai 2018, par Olivier Fleury*

Philippines, ce pays aux îles innombrables a été baptisé ainsi en souvenir de l’apôtre Philippe, par Magellan, l’explorateur espagnol, voici bientôt 500 ans.

Les Philippines, rachetées en 1898 par les Etats-Unis : un mélange unique d’orient et d’occident ! Je les ai visitées en avril 2018 pour y partager la vision de « Jesus Celebration 2033 » (JC2033).

Comment ce voyage a-t-il été préparé ? Lors du Congrès mondial du « Mouvement de Lausanne » au Cap en 2010, j’avais rencontré Rheo Loseo, le directeur philippin de Jeunesse en Mission: « Il faut absolument que tu viennes aux Philippines avec ce projet », m’avait-il dit avec enthousiasme. Dès lors, je porte ce pays dans mon cœur.

 

Olivier Fleury avec Rheo Loseo, le directeur philippin de Jeunesse en Mission
De gauche à droite: Rheo Loseo, directeur de JEM Philippines et Olivier Fleury

 

Après 20h de voyage, j'atterris le mardi 17 avril 2018 à Manille. C’est Rheo, avec Benjamin Cruz (resp. du ministère « Living Waters ») et Pauline Montero (qui a documenté ce voyage avec des photos et des vidéos) qui m’ont accompagné dans mes visites durant ce court séjour.

 

Une décennie en vue du « Jubilé de la Résurrection » ?

Le lendemain, mercredi 18 avril, est très intense : cinq rdv entre 8h30 et 22h30… avec six heures de décalage horaire dans les dents ! Nous nous rendons à Quezon City, une des seize villes que Manille a englouties (le grand Manille compte 11 millions d’habitants), et nous sommes accueillis par l’évêque Efraïm Tendero, secrétaire général de l’Alliance évangélique mondiale. Il est le plus haut responsable des évangéliques mondiaux, bref, le pape des évangéliques.

Sa première réaction a été si positive que j’en étais abasourdi : « Cela fait longtemps que je suis convaincu de ce projet dont j’avais entendu parler : c’est la résurrection de Jésus qui est le centre de l’Evangile ». Il a proposé de l’appeler « Jubilé de la résurrection » et d’inviter toutes les Églises à une « décennie de la résurrection » qui pourrait débuter en 2023 !

« J’espère de tout cœur que les différentes dénominations s’engageront ainsi que les Alliances évangéliques nationales et régionales. C’est à travers elles que les évangéliques seront influencés », ajouta-t-il.

Il nous invite dans un restaurant typique où il nous raconte avec vivacité sa dernière visite au pape François : « Je lui ai donné une « stress ball » représentant la planète pour lui rappeler qu’il a un rôle de transformation du monde ».

Finalement E. Tendero m’a invité formellement à présenter JC2033 à l’assemblée de l’Alliance évangélique mondiale à Bali en novembre 2019 et a scellé son engagement par un chaleureux sourire et une ferme poignée de main en confirmant : « Done deal ! ».

 

Efrai Tendero
Efrai Tendero

 

Puis nous avons visité l’évêque Chito Ramos, responsable d’une grande fédération d’églises : « Alliance of Bible Christian Communities of the Philippines »(ABCCOP).

Visitez leur site: Alliance of Bible Christian Communities of the Philippines

Celui-ci a compris tout de suite les enjeux en Asie d’un tel projet. Il revenait d’un voyage en Chine où il a visité la plus grande imprimerie de bibles à Nankin/Nanjing (90 millions de bibles entre 1988 et 2011).

Visitez leur site: Imprimerie de bibles Nankin/Nanjing

« Pour réaliser un tel projet, il faut proclamer l’Evangile et implanter des Églises », affirma-t-il avec conviction.

 

 

J’ai rencontré ensuite les responsables de l’œcuménisme des Focolari, un grand mouvement enraciné dans l’Église catholique qui œuvre pour l’unité de l’Église. C’est justement l’engagement pour l’unité de JC2033 qui touche Edith de Jesus Scandia et William Pilarta : « chacun est candidat pour l’unité », m’ont-ils dit. Cet été, ils attendent plus de dix mille jeunes de différents horizons pour le « Genfest ». Ils pensent aussi que la célébration des 500 ans de l’arrivée du christianisme aux Philippines (en 2021) sera une préparation à 2033.

 

 

Mettre davantage l’accent sur la résurrection que sur la croix de Jésus

« Jesus loves you, Church » (Église, Jésus t’aime), tel est le nom d’un réseau d’Églises évangéliques dont Rey Benito est « l’évêque ». En effet, aux Philippines, les évangéliques n’hésitent pas à appeler « évêque » leur président !

J’ai rencontré un homme passionné de mission auprès des Philippins de la diaspora, partout dans le monde, spécialement dans les pays du Golfe. Il nous a partagé plusieurs paroles-choc : « Il nous faut parler plus de la résurrection que de la croix dans l’Église ».

« Ne soyez pas pressés par le temps, mais soyez stratégiques pour ne pas perdre du temps et de l’énergie ». Il nous a invités spontanément à parler le soir même à 80 responsables de son Église qui ont accueilli le projet avec enthousiasme comme si c’était le leur. Il nous a quittés en disant : « Soit tu es un missionnaire, soit tu es un champ de mission » !

 

Avec Rey Benito
Avec Rey Benito

 

Le lendemain j’ai participé à une table ronde à l’hôtel Legend Villas, organisée par l’évêque Noël Pantoja, responsable du Conseil philippin des Églises évangéliques (Philippines Council of Evangelical Churches, PCEC) qui représente 78 dénominations et plus de 40'000 Églises évangéliques.

Visitez leur site: Philippines Council of Evangelical Churches

 

Avec Noel Pantoja
Avec Noel Pantoja

 

Celui-ci a rassemblé les responsables des mouvements « Jesus Reigns », « Jeunesse en Mission » et « la Société biblique des Philippines » afin que je leur parle de JC2033. J’ai été surpris que chacun dise combien ce projet fait sens dans le cadre de sa propre mission. Je les ai encouragés à chercher l’excellence dans le mandat que Dieu leur a donné. Ensemble nous ouvrirons le chemin pour 2033 autant localement qu’au niveau international.

J’ai aussi été touché que Michael Nasarala, d’origine palestinienne et présent dans cette rencontre, m’ait encouragé à avoir confiance que ce projet vient de Dieu. « Dans mes voyages, dit-il, je vois l’immense potentiel que peut avoir une telle initiative ».

 

Table ronde

 

Une vision qui nous met au défi

Le vendredi 20 avril a commencé par un entretien profond avec Efi Fermine, directeur national de Campus pour Christ (Campus Crusade). Il m’a écouté avec beaucoup de sérieux et a conclu « Cette vision est tout à fait possible même si elle paraît impossible ! Par définition la résurrection unit les chrétiens. Cette vision nous met au défi de vivre une vie comme Jésus l’a vécue ». Il a saisi l’importance de la prière pour JC2033 et a tout de suite proposé au responsable de la prière à Campus d’en faire un sujet dans leur journée national de prière.

 

Crusade de Campus pour Christ
Crusade de Campus pour Christ

 

A midi, j’ai rencontré, dans un restaurant espagnol, Randy Borromeo, de « Light of Jesus », un mouvement catholique charismatique très dynamique. Délégué par son directeur, Bo Sanchez, il est arrivé en retard et semblait peu motivé. Toutefois, plus nous parlions de JC2033, plus il a réalisé les similitudes avec son propre ministère.

 

Avec Randy Borromeo
Avec Randy Borromeo

 

Il a promis de réfléchir sérieusement à participer à la conférence de JC2033 en novembre 2018 dans la région de Genève (Nyon) et de nous inviter en décembre sur l’île de Cebu (Philippines) pour y présenter la vision. Nous avions de la peine à nous quitter tellement la mayonnaise avait pris entre nous !

 

 

Mettre l’accent sur le témoignage

Après un samedi de repos où j’ai visité deux musées sur l’histoire de ce beau pays, j’ai été invité, le dimanche 22 avril, à prêcher dans une petite église dans un quartier populaire de Manille. La moyenne d’âge des 70 personnes présentes était entre 20 et 25 ans. Le pasteur Marc Antony Yson a proposé ensuite que je prie pour les personnes qui le désiraient. A ma surprise, toute l’église s’est mise en ligne pour recevoir la prière !

 

Avec le pasteur Marc Antony Yson
Avec le pasteur Marc Antony Yson

 

Dans l’après-midi, nous avons eu un rendez-vous avec le président des Églises évangéliques libres des Philippines, l’évêque Ariel Jornales. Docteur en théologie et simple d’approche, il a posé beaucoup de questions pour bien comprendre le projet. A chaque réponse, son sourire et son intérêt grandissaient ! « Je veux lire votre livre et vous donner mon avis, mais je suis déjà convaincu qu’il faut en parler aux responsables mondiaux de ma fédération. Si nous arrivons à travailler avec toutes les Églises je peux voir une grande célébration», m’a-t-il dit tout sourire.

 

 

Le lendemain, nous avons eu un petit déjeuner avec l’évêque Daniel Balais, responsable des Églises prophétiques évangéliques (Prophetic Evangelical Churches) et sa directrice exécutive. Touché par la dimension missiologique du projet, l’évêque ponctuait mes explications par des Wow ! Grand voyageur et un grand homme de prière, ce « jeune homme » de 70 ans a clairement vu la pertinence d’un tel projet au niveau mondial.

 

 

Notre dernier rdv avant de sauter dans l’avion pour rentrer, nous avons rencontré Dan Andrew Cura. Il est président d’une station de radio diffusant dans toute l’Asie (Far East Broadcasting Company), et a à cœur l’unité dans l’évangélisation. Vif et brillant, il invite à toujours nous souvenir que « le meilleur avocat de l’Évangile est un chrétien transformé par la résurrection de Jésus ». Selon lui, il faut mettre l’accent sur le témoignage. 2033 sera une occasion unique pour annoncer que Jésus change nos vies, parce qu’il est ressuscité. Il conclut par cette question : « si dans ma vie il y a eu une résurrection, est-ce que j’en parle » ?

 

 

Bilan de ce voyage

Suite à ces rencontres très positives, je crois que les Philippines sont une clé pour l’Asie et même pour le monde. Sans doute faudra-t-il que nous y retournions… peut-être même rapidement. J’ai aussi constaté une grande ferveur spirituelle et un amour de l’Évangile à annoncer à tous. Les chrétiens ont une vision large, un sens étonnant de la mission universelle. « Soit tu es un missionnaire, soit tu es un champ de mission », m’a dit bishop Rey Benito ! Cela me fait réfléchir.

* Olivier Fleury est le fondateur de « Jésus célébration 2033 » :

Qui est Olivier Fleury? Cliquez ici!